Miracle ! Mon oeil !


Share

Du latin mirari, “s’émerveiller”, le miracle demeure un mot à connotation très religieuse attribué à une intervention divine ou à des forces surnaturelles. Cette formule, comme plusieurs autres religieuses, n’existe en réalité que dans l’imaginaire humain afin de pouvoir interpréter les phénomènes qui lui échappent dans l’immédiat

En fait ce qu’on appelle “Miracle” est provoqué par la force de l’esprit humain même si l’attribution est orientée vers une force extérieure. Ceci est dans les meilleurs des cas, autrement, on peut expliquer le phénomène par la ruse et la manipulation afin d’abuser de la crédulité des simples. En fait la vraie définition du mot “Miracle” n’est autre que le recours à des astuces bien sélectionnés et étudiés afin de tromper son entourage et l’impressionner pour davantage de prise de pouvoir sur son esprit afin de mieux le manier et l’exploiter à sa guise.

Tout au long de l’histoire et de l’évolution de l’être humain, on note un net détachement de ce dernier de ce qu’on appelle des miracles pour la simple raison qu’au fur et à mesure qu’on avance l’homme évolue et par là même se trouve apte à mieux expliquer les phénomènes de la nature plus rationnellement sans recourir à une divinité quelconque en premier et dernier secours. Je prends l’exemple de l’éclipse considéré comme étant un miracle divin pendant des millénaires pour la simple raison qu’on était incapable à l’époque de lui donner une interprétation logique.

En fait, il suffisait qu’un Homme soit au courant de la prééminence du phénomène pour qu’il puisse l’exploiter en sa faveur en invoquant une intervention divine avec laquelle il est sensé être en contact ou encore dont il est l’envoyé exclusif.

Ainsi, au fil du temps et de la démystification, progressive, des phénomènes naturels, les miracles ont tendance à reculé par la force des choses. La nature a de moins en moins de secret pour l’être humain dont l’évolution est en permanente progression afin de mieux la maîtriser. Si l’un de nos ancêtres ressuscite pour nous expliquer, aujourd’hui, que l’éclipse est une œuvre divine, il sera pris pour un fou et sera interné sans la moindre hésitation.

Pourtant, ces mêmes propos à son époque auraient fait de lui, systématiquement, un prophète et l’envoyé direct de Dieu au pire des cas s’il n’était pas pris, carrément, pour le Dieu en personne.

Généralement, ces prédicateurs prennent une apparence modeste et désintéressée afin de mieux séduire leurs adeptes. Leur renoncement au monde matériel, qu’il soit économique ou politique, fait partie de leur astuces afin de mieux pénétrer les esprits et mieux les subjuguer.

En réalité ces individus cherchent une emprise et un pouvoir beaucoup plus étendus et plus puissants afin de se perpétrer même après leurs morts et ceci sur plusieurs générations. Ce qui était communément appelé “Prophète” dans le passé se prénomme “Gourou” de nos jours en suivant le même mécanisme trompeur afin de séduire les foules et les dépouiller de leur libre arbitre.

L’emprise ne s’arrête plus à la personne puisqu’elle déborde sur l’ensemble de la famille afin de la spolier financièrement et spirituellement en en faisant une loque incapable de vivre par elle-même.

Le danger des religions et des sectes me paraît bien établit de nos jours, c’est pourquoi il faut combattre ces fléaux par tous les moyens afin de minimiser les dégâts à l’aube de ce troisième millénaire.

Par Karim Mohamed Labidi

Exemples :
Guérisseurs Philippins, la supercherie

chaise invisible, secret de la lévitation

Comment marcher sur l’eau

Comments

comments

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *