Révélation / Révolution


Share

 

A l’origine l’idée de la révélation était inventée pour mener une révolution. C’est l’une des méthodes que l’humanité a découvert pour avoir de l’emprise sur la masse populaire. Tout au long de l’histoire de l’humanité, l’Homme a toujours cherché à dominer son semblable par la force ou par l’emploie de différentes ruses en se servant du pouvoir financier, politique ou religieux. C’est là que rentre en scène le pouvoir de la révélation où tout être humain peut y prétendre sans pouvoir le prouver « La religion est née quand le premier hypocrite a rencontré le premier imbécile » puisqu’on fini toujours par trouver qui croit en nous surtout quand on fini par croire en nous-même. Les complices et les adeptes subiront l’influence directement ou non afin d’atteindre l’objectif final de la dite révélation.

Le tandem révélation révolution été bénéfique pour faire avancer l’humanité vers le mieux à chaque fois que le pouvoir en place opprime et abuse de ses sujets. On s’aperçoit, en effet, qu’à chaque fois que l’humanité connaît un despote sans équivalent, la révélation trouve la fissure idéale pour s’y infiltrer et renverser une situation, pour soulever un peuple contre son souverain. A chaque fois qu’on se trouve en face d’un puissant empire inique, la seule ruse pour le renverser ne peut venir que de la révélation en faisant intervenir une force extérieur pour mieux mobiliser le peuple. Celui qui n’a rien n’a, non plus, rien à perdre ; les religions ont toujours été adressées aux pauvres parmi les plus opprimés afin de mieux se servir de leur détresse pour mener à bien la révolution. Au non de Dieu on garde l’espoir de se sacrifier afin d’asseoir son message avant de le rejoindre dans une vie meilleure et juste au sein de son « Paradis ».

La création de Dieu par l’Homme et pour l’Homme a permis aux « différentes » religions d’émerger les unes après les autres comme par hasard dans la même lignée et au sein de la même famille humaine. La religion en tant que pure invention humaine ne sort pas de ces deux grands cadres qui définissent l’essentiel de ses grandes lignes.

Les religions dites naturelles sont apparues pour répondre aux questions, d’ordre métaphysique, que l’être humain se pose. Elles s’intéressent à ce qui l’intrigue loin de la vie politique du pays, comme par exemple la signification de la vie et de la mort… On trouve parmi celles-ci le bouddhisme, l’animisme… et bien d’autres religions dites passives en raison de leur refus de prendre des positions politiques ou encore de chercher à s’affronter au pouvoir en place. Son seul objectif est d’ordre social afin d’apaiser la souffrance quotidienne de la masse populaire. Ce sont des religions d’ordre mystique qui se base sur la nécessité de la foi pour vaincre ses angoisses devant l’intrigue de cette vie.

Les religions dites créées sont inventées, de toute pièce, à un moment donnée de l’histoire humaine pour donner des réponses, aux questions existentielles, extraites des religions dites naturelles afin de profiter de la faiblesse des simples d’esprits en les gouvernant au nom de Dieu et les hisser contre le pouvoir en place. Leurs objectifs sont purement politiques. Ces religions ont été façonnées selon un unique modèle hérité de père en fils au sein de la famille d’Abraham. Il n’y a pas un soi-disant prophète qui ne descend pas d’Abraham. Et les trois religions monothéistes ont vu le jour au sein de cette même branche.

Ces religions sont aussi dangereuses les unes que les autres puisque leur principal objectif est de gouverner le monde en anéantissant l’ensemble des autres forces, collectives ou individuelles, qui s’oppose à elles. Aujourd’hui, en l’absence des prophètes, il existe des soi-disant rabbins, prêtres et imams pour garder le « Temple » et surtout servir leurs intérêts politique, économique ou militaire. Dans cette catégorie, j’exclue la branche soufie, de chacune des trois religions abrahamiques, qui se rapproche plus des religions naturelles par le renoncement au politique chère au monothéisme destructeur.

Par : Labidi Karim Mohamed

Comments

comments

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *